Vincent Van Gogh, Ramo di mandorlo in fiore, 1890, Amsterdam, Van Gogh Museum
Comunicazioni ai soci

Meilleurs vœux de joyeuses Pâques 2023

La Giunta del Seminario di Filologia Francese

    19 Maggio 2024

Le sentiment d’attente ne s’ajuste qu’au seul printemps. Avant lui, après lui nous escomptons la moisson, nous supputons la vendange, nous espérons le dégel. On n’attend pas l’été, il s’impose ; on redoute l’hiver. Pour le seul printemps, nous devenons pareils à l’oiseau sous l’auvent de tuile, pareils au cerf lorsqu’une certaine nuit il respire, dans la forêt d’hiver, l’inopiné brouillard qui tiédit l’approche du temps nouveau. Une profonde crédulité annuelle s’empare du monde, libère trop tôt la voix des oiseaux, le vol de l’abeille…. (Colette, L’Étoile Vesper, 1946)

Torna su